BOIGA NIGRICEPS

                                         
 
Comme toutes les représentants du genre
Boiga, le Boiga nigriceps est déconseillé aux éleveurs débutant, tout d’abord puisque c’est une espèce opistoglyphe, ensuite par l'agressivité de certains spécimens et enfin par la difficulté de démarrer les juvéniles.

Son nom d’espèce, du latin nigri, « noir », et ceps, « tête », fait référence à la coloration de sa tête. La sous-espèce Boiga nigriceps brevicauda, du latin brevi, « court », et cauda, « queue », doit son nom à sa queue plus courte que l’espèce type.
Il tire également son nom de la coloration verdâtre à noirâtre de sa tête.
Les écailles du corps sont brun rougeâtre ou gris olive, avec de légères mouchetures plus foncées. Le sommet de la tête est gris foncé ou gris-brun et la gorge et les lèvres sont de couleur crème. La surface ventrale est pâle.

Les juvéniles n'ont pas la couleur sombre sur le dessus de la tête, qui est couverte de mouchetures noires. La couleur varie grandement du marron au orange en passant par le rouge et même le noir. La région ventrale du serpent est jaunâtre sous le cou et blanche pour le reste.

 
 

Son aire de distribution se trouve en Asie du sud-est et plus spécialement Indonesie, Borneo, Peninsule de Malaysie et Thailande. Ci-dessous, une carte de l'aire de répartition des Boiga nigriceps en Thaïlande

 

Note importante : ces cartes sont basées sur des données connectées de façon limitative.

Ces données ne sont pas nécessairement exactes ou complètes.

Un merci tout particulier à Ton Smits et à Parinya Pawangkhanant pour leur aide concernant de nombreuses données de distance.


     
 

Ce sont de gros serpents; les adultes peuvent atteindre une longueur totale 120 à 140 cm mais certains individus peuvent atteindre 180 à 200 cm.

Les Boiga nigriceps sont arboricoles et nocturnes, mais descendent souvent au sol à la recherche d'une proie. Ils occupent des forêts tropicales humides de basses et de moyenne altitude en Asie du Sud-Est.
Le
Boiga nigriceps habite la forêt pluviale primaire et secondaire des basses terres jusqu’à 1000 mètres environ.

 

Le Boiga nigriceps se nourrit de lézards, de grenouilles, d'oiseaux, de petits mammifères et d'autres serpents à l'état sauvage

 

Venin
 

On en sait peu sur la toxicité du venin du chat à tête noire chez l'homme, mais on pense que cela pourrait être comparable à la gravité d'une chou verte. La morsure de ce colubridae à l'arrière des dents entraîne rarement des effets indésirables en raison de son système d'administration du venin médiocre. Heureusement, le positionnement de leurs crocs ne provoque pas d’envenimation significative. Les symptômes ont tendance à rester localisés au site d'envenimation, limitant la victime à une douleur mineure.


Maintien en captivité

On optera pour un terrarium de type arboricole aux vues des mœurs de l’espèce, une taille de L100xl70xh120 parait être le minimum pour un couple, les branches doivent être nombreuses pour permettre une bonne activité aux animaux.

Le système chauffant devra permettre d’assurer environ 28°C au point chaud et 24°C au point froid le jour avec une baisse de l’ordre de 4 à 5°C la nuit et une hygrométrie de l’ordre de 80% obtenue à l’aide de pulvérisations régulières et d’un grand bac d’eau

L’éclairage de la pièce est suffisant, inutile d’opter pour un éclairage individuel des terrariums, d’un part parce que dans son milieu naturel ce Boiga vit dan des forêt denses abritées des rayons directs du soleil, et d’autre part c’est une espèce nocturne.

 

Reproduction


Pour stimuler les individus à la reproduction on effectuera une hibernation (de type "cooling") pendant environ 3 mois avec une baisse de la température de l’ordre de 22 à 24°C.
L’incubation des œufs dure entre 100 et 115 jours à une température de 29 à 29,5°C et dans un incubateur dont l’hygrométrie varie entre 80 et 90%. Les jeunes mesurent une vingtaine de centimètres à la naissance et peuvent parfois poser quelques soucis à être nourris.

 




Créer un site
Créer un site