ORIGINE DES SERPENTS

On a souvent pensé que les serpents avaient subi - au cours de leur évolution - une perte progressive de leurs membres par une diminution progressive de leur utilisation. Cependant, de récentes découvertes paléontologiques ont permis de développer et de proposer un scénario plus complexe que celui de la réduction des membres (encore mal documentés dans les archives fossiles).

En 2006, on découvre un serpent fossile possédant un sacrum qui soutient une ceinture pelvienne, auxquelles s'articulent des pattes fonctionnelles situées en dehors de la cage thoracique.


Cette conclusion est tirée par deux scientifiques sud-américains après l’analyse d’un squelette quasi complet d'un serpent vieux de plus de 65 millions d'années, trouvé en Patagonie.
Ce nouveau fossile, de la période du Crétacé supérieur, comble une lacune importante soutenant l'hypothèse d'une genèse terrestre de ces animaux plutôt que d'une origine marine des serpents.
L’ancêtre du serpent était donc un animal fouisseur doté de solides pattes postérieures.



Son nom : "Najash Rionegrina", inspiré du nom hébreu du serpent biblique, Najash, et de celui du lieu de la découverte, la province de Rio Negro en Argentine (reconstitution ci-dessous)

Grâce à cette découverte, les scientifiques disposent pour la première fois notamment du sacrum (os triangulaire au centre du bassin) et d'autres os de la ceinture pelvienne qui assurent la jonction entre l'épine dorsale et des restes de pattes arrières d'un tel reptile.



Cela suggère que les premiers serpents ont probablement évolué plutôt sur la terre qu'en mer.
En outre, la robustesse des pattes du serpent fossile fait penser à un animal fouisseur.
Ensuite, les descendants de l'espèce ont perdu leur sacrum puis leurs pattes en changeant de style de vie. Certains n'ont jamais quitté la terre ferme, d'autres se sont adaptés à la vie aquatiques.

Les deux chercheurs ne sont pas les premiers à suggérer l'origine terrestre des serpents, mais ils sont les premiers à disposer de preuves concrètes sous forme de fossiles qui mettent en lumière les débuts de leur évolutions, il y a plus de 65 millions d'années. Ci-dessous, une reconstitution de ce à quoi aurait pu ressembler l'ancêtre de tous les serpents...



La reconstitution des éléments du bassin et des membres postérieurs du Najash (1er fossile de serpent), des Pachyrhachis et d'un serpent Boine (famille actuelle de tous les Boas) sont illustrés ici à titre de comparaison.



 

EVOLUTION DES SERPENTS

L’évolution des serpents est donc une histoire de régression, celle des pattes… Ces reptiles ondulants descendent de lézards qui avaient des pattes.

En 2011, Les scientifiques ne disposaient que de trois fossiles de serpents à pattes, datés de plus de 90 millions d’années. L’un de ces trois spécimens rares, Eupodophis descouensi, vient de livrer un important secret : grâce aux nouvelles techniques d’imagerie mises en place au synchrotron de Grenoble (ESRF), une patte dissimulée dans la roche apparait en détail. Voici ce fossile qui vient étayer les 1ères découvertes de 2006.



«Sur la patte qui est visible on ne voit que quatre os au niveau de la cheville, alors que pour les lézards il y en a environ une dizaine normalement», explique Alexandra Houssaye, du Muséum national d’histoire naturelle et du CNRS, qui a dirigé cette étude. «Une partie de la patte visible aurait pu ne pas être conservée au moment de la fossilisation tandis que pour l’autre patte, entièrement prise dans la roche, nous savons que tout est là».

Ci-dessous, une vidéo d'animation qui représente bien cette patte :



La représentation en 3D de cette patte cachée (voir ci-contre) confirme qu’il n’y a pas d’os du pied et qu’il n’y a que quatre os pour la cheville. Par ailleurs la structure interne du serpent montre que le mode de croissance du fémur est le même que chez les lézards terrestres. La patte est un membre en cours de régression, qui ne servait sans doute plus beaucoup, précise Alexandra Houssaye.

Chez les boas ou les pythons il reste une griffe à la place du fémur qui est utile au moment de l’accouplement pour le positionnement des corps, comme les vestiges de membres postérieurs chez les cétacés, précise la spécialiste de l’évolution des vertébrés.

Ces travaux ont été publié en 2011 dans le Journal of Vertebrate Paleontology.


AUTRES FOSSILES DECOUVERTS

Titanoboa Cerrejonensis: Le plus grand animal terrestre du monde
(source internet : La Curiosphère)

Titanoboa Cerrejonensis est la seule espèce fossile de serpent de la famille des Boinés et du genre Titanoboa.
Disparu lors de l'époque Paléocène (il y a 58 à 60 millions d’années), Titanoboa Cerrejonensis mesurait environ 13 mètres et pesait en moyenne 1135 Kg. !!!

Des ossements de Titanoboa Cerrejonensis ont été découverts pour la première fois début 2009 par des paléontologues au nord de la Colombie, dans la mine de charbon de Cerrejon.

Sur le site de fouilles, les chercheurs ont trouvé des restes de vertèbres appartenant à 28 serpents. Ces ossements leurs permettent de définir les mensurations de l’animal.
Le projet a été mené par l'équipe du paléontologue Jason Head (Université de Toronto) avec l’aide de Jonathan Bloch (Université de Floride) et de Carlos Jaramillo, paléobotaniste du Smithsonian Tropical Research Institute du Panama).

 

D’après les restes trouvés sur le site colombien, l’équipe parvient à déterminer la taille ainsi que le poids de Titanoboa Cerrejonensis:

  • Taille: Entre 11 et 15 mètres de long, soit 13 mètres en moyenne.
  • Poids: Entre 730 kg et 2000 kg, soit 1135 kg en moyenne.



Avec de telles mensurations, Titanoboa Cerrejonensis devient la plus grande espèce de serpent fossile au monde. La structure de sa colonne vertébrale suggère que Titanoboa Cerrejonensis était morphologiquement relativement proche des Boas Constrictor actuels...

Une sculpture "grandeur nature" a d’ailleurs été réalisée par Kevin Hockley dans le cadre d’un documentaire pour l'Institut de Recherche scientifique du Smithsonian (photos ci-dessous)



 




ANATOMIE DES SERPENTS
 


Pour tous ceux & celles qui me posent des questions quant à savoir comment sont "faits" les serpents d'un point de vue anatomique, voici la meilleure planche que j'ai pu trouver et qui vous explique quasi TOUT ! ;)
L'ensemble des organes sont effectivement répartis sur toute la longueur du serpent...




 




Créer un site
Créer un site